Ruthy Alon

Ruthy Alon, née en 1930, a compté parmi les premiers élèves de Moshé Feldenkrais, fondateur de la méthode qui porte son nom.
Dès 1958 elle étudie cette approche, comptant parmi les rares privilégiés qui ont pu suivre son enseignement dès le début.

A partir de 1969 elle participe à la diffusion de cette méthode dans le monde entier. Devenue formatrice renommée de la Méthode Feldenkrais à son tour, elle enseigne à des milliers de praticiens professionnels.

Profondément touchée par l’ampleur et les conséquences dévastatrices de l’ostéoporose dans le monde et le désir d’apporter un outil efficace pour améliorer la santé des personnes, Ruthy Alon élabore dans les années 1990 son programme Bones for Life, basé sur l’éducation somatique de la Méthode Feldenkrais.

Ruthy avec chaiseDes études faites sur des femmes en Afrique rurale, concernant leur façon de marcher, leur basse densité osseuse et, malgré ce fait, le faible nombre de fractures de la hanche attire l’attention de Ruthy Alon.

Ruthy Alon étudie l’organisation posturale de ces femmes qui portent de lourdes charges sur leur tête en marchant des grandes distances. Elle intègre les éléments clés de ses observations dans son programme Bones for Life.

Ruthy Alon présente son programme Bones for Life à plusieurs institutions de haute renommée, comme en 2004 à la NASA aux Etats-Unis, en 2005 à la conférence de l’Aerospace Medical Association à Houston, ou en 2007 à la conférence de la  National Osteoporosis Foundation à Washington, D.C.

Son approche se diffuse et remporte un très grand succès en Europe, aux Etats-Unis, Amérique du Sud, Australie et Asie.

Ses étudiants apprécient son style d’enseignement clair et précis, son respect et sa compassion ainsi que sa générosité à transmettre tout son savoir sans retenue.

Ruthy Alon poursuit le développement de sa méthode et organise en 2011 sa première formation Walk for Life – Marcher pour la Vie – aux Etats-Unis.

Ruthy Alon est également la fondatrice et présidente de la Foundation for Movement Intelligence (FMI) une fondation américaine à but non-lucratif visant à prévenir et à soigner l’ostéoporose.